Ils sont fous ces coréens !

Home>Culture coréenne>Livres>Ils sont fous ces coréens !

Ils sont fous ces coréens !

RESUME DU LIVRE
Éric Surdej règle ses comptes avec le puissant groupe d’électronique LG dont il fut directeur général de sa filiale française de 2002 à 2012. Il dresse un portrait peu flatteur des méthodes de management du géant coréen et çà commence dès le premier jour où il assiste par bureaux interposés à une discussion houleuse entre le président et un cadre supérieur (tous deux coréens) qui se termine par le lancé d’un épais registre à la tête de l’un deux. Au fil des pages il nous décrit une organisation ultra hiérarchisée, des méthodes de travail exténuantes, un culte du résultat à outrance qui vaut pour tous les salariés. Ce système exige une dévotion pleine et entière à l’entreprise. Lui qui a travaillé auparavant pour les plus grandes entreprises d’électronique du monde comme Philips, Sony et Toshiba pensait avoir tout vu. Il s’était lourdement trompé.

MON AVIS
Ils sont fous ces coreens !‘ est avant tout un regard critique porté sur les méthodes de management du géant LG Electronics. Eric Surdej possède une grande expérience du management et son parcours auprès des plus grandes firmes du secteur est un exemple. Au début des années 2000 il quitte Toshiba alors en pleine restructuration pour cette entreprise bien plus novatrice et dynamique. Ses collègues japonais avaient pourtant tenté de l’en dissuader. Je cite l’auteur : les Japonais n’avaient aucune estime pour les Coréens, mais je ne m’attendais pas à entendre des propos aussi durs […] l’esprit si étroitement militaire, des brutes, des paysans sans finesse, des obsédés du contrôle, et de surcroît méprisants envers la civilisation japonaise.

Le livre fourmille d’anecdotes sur les difficultés qu’il a rencontrées pendant ces 10 ans à la tête de la filiale française. Si les premières années sont grisantes avec le développement de l’activité et le formidable succès rencontré par les produits de la firme, la suite s’avère plus difficile à gérer.

On apprend énormément de chose sur le mode de fonctionnement d’un grand groupe coréen, tout où presque y passe : séminaires, réunions, relations délétères entre coréens et français, allégeance à l’entreprise, contrôle des employés… Les horaires de travail sont un exemple représentatif de la vie en entreprise; à LG Electronics une journée type d’un cadre se présente ainsi : arrivée à 8h, repas de 12h à 12h40. Une seconde pause à 18h pour un nouveau repas à la cantine. Puis encore 3 ou 4h de travail avant la fin de la journée. Il n’y a pas où très peu de communication entre les employés et rien de sa vie personnelle ne doit filtrer.

Au fil des pages l’auteur nous entraîne dans un univers toujours plus implacable et il insiste sur la pression que subissent constamment les employés, cadres et directeurs : ‘dans une entreprise coréenne, et quelle que soit votre place, vous n’êtes jamais à la hauteur de ce que la hiérarchie attend de vous‘.

Le témoignage d’Eric Surdej est intéressant à plus d’un titre. Sa haute fonction lui permet de tout connaître de son entreprise et donne crédit à ce qu’il écrit. Son expérience à Sony et Toshiba lui permet de faire des comparaisons entre les entreprises japonaises et coréennes. Cependant je trouve sa démarche intellectuellement malhonnête. Avec ce livre il vise avant tout à attaquer le modèle coréen de façon abrupte, sans vraie nuance. Le fait d’avoir été démis de ses fonctions brutalement y est-il pour quelque chose? Il a le droit de nous faire part de son expérience mais la critique ne va que dans un sens et est sans équivoque, à l’image du titre qu’il a choisi pour son livre : ‘Ils sont fous ces coréens !‘.

Jamais il n’essaie de comprendre pourquoi LG comme Samsung, Hyundai, Daewoo et tant d’autres groupes coréens fonctionnent de cette façon et surtout pourquoi les employés coréens adhèrent globalement à ce modèle. Il ne cite pas une seule fois le confucianisme, véritable socle identitaire du pays qui régie la société depuis plus de 500 ans. Il ne parle jamais non plus d’argent. Si les employés de ces groupes prestigieux sont à leur consacrer tant, c’est que la contrepartie financière est vraiment très intéressante.

Enfin, il faut garder à l’esprit qu’il s’agit de la vision d’un occidental qui a travaillé dans la filiale de LG en France et non en Corée. De mon point de vue, son témoignage est intéressant mais il méconnait la Corée et vise avec ce livre avant tout le sensationnalisme et çà marche puisqu’il est invité sur les plateaux Tv et que la polémique enfle en Corée du Sud. L’auteur avoue lui-même qu’il ne connait guère la Corée : ‘Je connais finalement peu la Corée après avoir passé huit ans dans une de ses plus grosses firmes et m’être rendu pas moins de soixante-cinq fois au pays du Matin calme‘.

Quelques citations

“Seule compte la culture permanente du fait et du résultat : c’est ce à quoi se résume la conduite modèle d’une entreprise coréenne.”

“Son existence [du salarié coréen] est vouée à l’entreprise, en dehors de laquelle aucune forme d’épanouissement personnel n’est envisageable.”

“Cette soumission des épouses est d’autant plus surprenante pour un Occidental qu’elles possèdent souvent des diplômes d’études supérieures. Mais elles ont accepté ce rôle une fois pour toutes, parce que tel est le sens de leur vie : permettre au mari de poursuivre unec arrière exempte de soucis domestique.”

“En matière de production comme de management et de marketing, une entreprise coréenne est donc le royaume des faits et du concret ; l’humain et la dimension affective n’y occupent aucune place. Les buts que chacun doit atteindre sont clairement définis, les systèmes de contrôle efficaces, et la machine avance pour atteindre des objectifs chiffrés, et rien d’autre.”


 

[two_fifth last= »no » spacing= »yes » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » class= » » id= » »]ils-sont-fous-coreens

[/two_fifth][three_fifth last= »yes » spacing= »yes » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » class= » » id= » »]Ils sont fous ces coréens !
Dix ans chez les forcenés de l’efficacité

Auteur : Eric Surdej
Editeur : Calmann-Lévy
Année : 2015
Genre : Société
Langue : Français
176 pages [/three_fifth]

By |mai 22nd, 2015|Categories: Culture coréenne, Livres|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment