Visite au calme d’un temple coréen

Le Temple traditionnel coréen Okryeonseonwon (옥련선원), à Busan.

Profitant d’un peu de temps libre en ce mercredi après-midi je me suis rendu pour la seconde fois au temple Okryeonseonwon (옥련선원) qui se trouve dans le quartier de Suyeong non loin des plages de Haeundae et Gwangalli. Je l’avais découvert à la fin du mois de mars lors de l’éclosion des fleurs de cerisier et j’avais été complètement séduit par ce lieu. Perché sur les hauteurs d’une colline, l’ermitage – fondé semble-t’il en 670 – offre un très beau panorama sur la ville et la mer. Au loin on distingue nettement les tours de mon quartier, Marine City.

J’avais eu un peu de mal à en trouver l’accès la première fois. Il est en effet très facile de manquer la petite route qui y mène quand on vient en voiture depuis Haeundae. L’accès n’est pas bien indiqué et le mieux est de prendre comme repère l’immeuble de la chaîne MBC qui se trouve juste au pied de la colline. Autre point de repère le collège Millak qui lui bénéficie d’indications. Une fois engagé sur le bon chemin un grand portique rouge de plus de 5 mètres de haut annonce l’entrée du domaine. Un parking se trouve sur votre droite avec un tarif modeste de 1.000₩

Le temple se trouve tout en haut de la colline et il faut emprunter à pied une petite route très abrupte pour arriver au premier niveau de l’ermitage. Elle est bordée à gauche d’un joli mur réalisé intégralement en tuiles surperposées et à droite de lampes traditionnelles en pierre. Le premier édifice que l’on découvre est la porte ‘Iljumun’ magnifiquement décorée avec les gardiens Heng et Ha sur les battants, surplombés par un dragon aux couleurs chatoyantes. Elle s’ouvre sur une allée bien fleurie, bordée d’une haute haie mériculeusement entretenue. L’allée mène au quartier des nônes, juste en face. Au bout à gauche, un petit escalier encadré d’imposantes divinités permet d’accèder au second niveau de l’ermitage. Quand on ne connait pas le lieu c’est une vraie surprise car il y a là tant de choses à découvrir : le temple principal au centre, le pavillon Samseong-gak, un petit stupa, une jolie fontaine et le mignon pavillon à la cloche. De là on a un vue panoramique sur la ville et la mer.

En revenant sur mes pas, j’ai emprunté une autre voie qui mène au point culminant du monastère. Encore plus pentue que la précédente. Des lanternes en pierre sont placées de part et d’autre du chemin qui débouche sur une vaste place circulaire recouverte de gravier et entourrée d’une verdure foisonnante où domine une petite forêt de pins et de bambous. Des roses rouges, des iris et d’autres petites touches de couleur viennent égailler l’ensemble.

C’est dans ce cadre qu’est installé un bouddha en granit aux dimensions spectaculaires. Erigé en 1992 il mesure 15 mètres de haut et pèse dans les 1500 tonnes. Le Bouddha Maitreya (bienveillant) est représenté assis en position du lotus avec un petit stupa sur sa tête. C’est un lieu où le temps semble s’être arrêter, un lieu d’une grande quiétude avec à nouveau une vue spectaculaire sur la ville.

Sans plus attendre voici la présentation du temple en photos.

Temple-Busan_05

Temple-Busan_06

Temple-Busan_01

Temple-Busan_02

Temple-Busan_03

Temple-Busan_04

ACCES ET INFOS PRATIQUES

[wpgmza id= »1″]

Le Temple traditionnel coréen Okryeonseonwon (옥련선원), à Busan.
Prix : Accès libre
Horaires : Tous les jours